Sweelinck’s Weblog

octobre 30, 2015

Fushimi-Inari

Filed under: Voyages — sweelinck @ 2:31
Tags: , , , , , , , , , , ,

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Fushimi_Inari

 

L’étonnant site de Fushimi-Inari est situé au sud de Kyoto, à 15 minutes à peine en chemin de fer depuis la gare centrale. Sur la ligne, vous dépassez les nombreuses communes qui forment l’agglomération de Kyoto. On n’en voit que les gares ou plutôt les quais, tous identiques, tous rigoureusement propres et normés.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

A la sortie de la gare de Fushimi-Inari,

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

il suffit de traverser la rue pour trouver l’allée menant au complexe de temples du sanctuaire shintoïste dédié à Inari, kami des céréales et du riz, du commerce et des fonderies, protecteur des maisons.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Ce kami est représenté par la figure du renard, ici un couple dont l’un tient une clé entre les dents et l’autre un épi de riz.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

La caractéristique principale de Fushimi-Inari est le nombre vertigineux de torii peints en rouge-orangé que l’on croise sur l’itinéraire : des milliers. Ce passage du monde profane au monde sacré se fait dès l’allée qui mène à la porte à deux étages qui marque l’entrée du sanctuaire.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Le temple principal se trouve derrière, reconnaissable à ses papiers pliés et à ses cordes en paille de riz.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Les boutiques du temple vendent des porte-bonheur, des planchettes à vœux (ema), des oracles de bonne ou mauvaise fortune et des torii miniatures.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

La promenade commence en pente douce.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Jusqu’au premier torii.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Très vite le réseau de torii se densifie pour former un véritable tunnel

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

qui finit par se dédoubler.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

La plantation est si serrée que vous ne voyez plus au dehors.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

C’est fascinant.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Et lorsqu’il y a une trouée entre deux torii, c’est pour regarder le tunnel de l’extérieur, dans le cadre forestier.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

L’implantation suit le relief.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Fushimi-Inari est construit à flanc de colline, formant un circuit de 4 km. Il y a des stations avec ses boutiques, ses temples, ses chapelles, ses lanternes, ses fontaines lustrales, ses buvettes et ses commodités.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

Cela grimpe parfois solidement.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

La nature est omniprésente, intégrée dans le site.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Cela sent la résine et l’humidité. Les corbeaux sont omniprésents eux aussi avec leurs cris parfois discordants.

Et cela continue à monter avec de temps à autre un replat avec son petit temple et ses satellites le tout bourré de torii de toutes les tailles, en pagaille.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

La promenade se poursuit dans le sous-bois de plus en plus dense

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Ou le tunnel de torii, de plus en plus serrés.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Le point culminant est marqué par un temple qui émerge de la végétation. Ici, il ne reste plus que les pèlerins et les vrais sportifs.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Il n’y cependant pas moins d’offrandes qu’ailleurs.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Vient alors le moment de redescendre. Comme il est déjà tard dans la saison (nous sommes en octobre) et dans la journée (il est passé 16h), la luminosité commence à baisser.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Qu’à cela ne tienne, il y a à la fois des lanternes de pierre et un bon éclairage électrique.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Cela descend

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

Je croise de petits temples

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Avec leurs offrandes

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Un grand nombre de statues sont habillées : une écharpe, un bonnet, un tablier. Toujours de couleur rouge.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Une trouée entre les arbres permet de voir la vallée et d’apprécier la distance restant à parcourir avant de retrouver le monde profane.

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

Au revoir Inari

VLUU L100, M100 / Samsung L100, M100

 

 

Publicités

juin 5, 2014

Keukenhof

Un beau dimanche ensoleillé au Keukenhof.

Plutôt que de vous raconter par le menu mon excursion, cet article se propose de partager avec vous les sensations colorées qui ont enchanté ma journée.

Attention, vous allez en avoir plein la vue 😉

 

Impression générale

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Parterres

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mélanges colorés

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portraits de stars

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

 

 

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Informations pratiques: Situé au cœur des Pays Bas, le Keukenhof est un jardin consacré aux plantes printanières (tulipes, jacinthes, jonquilles, crocus, muscaris). Il n’est ouvert que 2 mois par an.

Pour plus d’informations: http://www.keukenhof.nl/fr/

En 2015:

du 20 mars au 17 mai inclus 8:00 19:30

 

 

 

mai 22, 2014

Le chat des villes et le chat des champs

Filed under: Voyages — sweelinck @ 2:05
Tags: , ,

Le chat des villes et le chat des champs

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Le chat est un animal opportuniste. Il s’y entend à flatter l’humain pour en tirer le meilleur, nourriture, abri, confort et compagnie, sans en être pour autant dépendant.

 

Ah, la fière indépendance du félin !

 

Le chat japonais ne fait pas exception à la règle et il trouve dans l’humain japonais, un collaborateur zélé avec lequel, il va partager l’infrastructure urbaine.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Les bancs en bois sont très recherchés pour leurs qualités thermiques (ce n’est pas froid aux pattes) ainsi que pour l’aide qu’ils apportent à l’entretien des griffes.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

On peut y faire sa toilette

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Avant d’initier une séance de méditation

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Le tout sous un soleil d’arrière-saison bien agréable.

 

Si l’astre est trop brulant, comme cela peut être le cas en milieu de journée, rien de tel qu’un présentoir pour s’en protéger.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Certains ouvrages d’architecture humaine peuvent aussi offrir un point de vue adéquat pour surveiller le coin tout en grignotant quelque chose.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Pour une petite sieste confortable, certaines pièces de mobilier sont recyclées. Cela leur donne une seconde vie.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

Côté campagne, c’est plus spartiate.

 

La pierre

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Toujours la pierre

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Parfois creuse

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Ménageant un point d’eau.

 

Sinon, la terre

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

nue

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Ou garnie de mousse

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Nos rapports avec les humains ?

Ca roule…..

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

avril 18, 2014

Promenade à Asakusa

Promenade à Asakusa

 

asakusa_tcvbmap

 

Asakusa est un des anciens quartiers de Tokyo possédant une tradition du loisir. S’étendant le long de la rivière Sumida, ce périmètre où se côtoient temples, galeries commerçantes et infrastructures de divertissement transpire un charme particulier.

Avant le terrible tremblement de terre de 1923, s’élevait là la plus haute tour en brique du Japon ainsi qu’un parc d’attraction avec une grande roue. Les théâtres et les maisons de plaisirs n’y manquaient pas.

Pour y accéder, mieux vaut prendre le métro jusqu’à la Station Asakusa d’où on arrive très vite à la grande porte qui donne accès au quartier : la porte de Kaminarimon. Le centre du passage est orné d’une immense lanterne rouge, de part et d’autre de la porte se tiennent des sculptures en bois des dieux du Tonnerre et du Vent. Je peux dire qu’ils n’ont pas l’air commode.

De là, vous suivez la Nakamise Dori, une artère bordée d’échoppes pour acheter des omiyagé, des souvenirs. La décoration de la rue varie selon les saisons : au printemps, des branches de cerisiers fleuris et en automne, des feuilles rousses.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Si les allées latérales longeant l’arrière des boutiques recèlent une ambiance très traditionnelle,

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

La promenade dans l’allée centrale est un plaisir pour le sens de l’observation : lycéennes aux jupes les plus courtes possibles, couples de personnes âgées en excursion, venues acheter des souvenirs pour les gens du pays, japonais faisant du tourisme.

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Enfin, il y a le contenu des étals : vêtements de style traditionnel, parapluies et ombrelles, chats porte-bonheur, peluches de toutes les tailles, baguettes, sabres, sacs, pinceaux à calligraphie, tee-shirts, etc. Au milieu de tous ces objets, la nourriture, sous forme de collations sucrées ou salées se taille la part du lion. Mais j’aurai l’occasion d’en parler plus tard.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

L’espace commerciale se prolonge perpendiculairement par des galeries couvertes, très agréables lorsqu’il pleut. On y trouve aussi de tout ainsi que des petits restaurants.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

Après avoir flâné dans Nakamise Dori, on arrive à proximité des temples. A gauche et à droite,

une ribambelle de lanternes en papier.

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Le toit de la pagode à cinq étages se voit de loin.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Un portique avec trois grandes lanternes marque l’entrée dans le sanctuaire.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

De chaque côté se trouvent les boutiques de temples qui vendent encens, plaquettes votives, porte-bonheurs et autres souvenirs.

Point de rencontre, le brûle encens trône au milieu du passage.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Chacun essaye de se mettre dans la trajectoire de la fumée parfumée, cela porte bonheur aussi.

Il y a la fontaine pour les purifications (mains, bouche)

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Enfin les derniers mètres jusqu’au temple de Sensoji ou Asakusa Kannon. Celui-ci est dédié à Kannon, le bodhisattva de la compassion.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

Dernier le grillage, j’aperçois la statue en bois trouvée dans la Sumida par trois pêcheurs et qui a décidé de la construction du temple. Autour de moi, les gens frappent des mains pour attirer l’attention de la divinité, prient et versent une obole dans les troncs. Je sens beaucoup de ferveur.

 

En sortant du temple, je me promène dans un petit jardin situé à gauche de l’édifice. La nature est toujours associée à la religion.

Un ruisseau traverse ce jardin

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

Un pont traditionnel enjambe l’eau

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

Permettant d’admirer la cascade d’un côté

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Et les carpes koïs de l’autre côté

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

C’est paisible.

 

 

Du côté droite du Sensoji se dresse un sanctuaire shinto appelé populairement Sanja Sama (les Trois sanctuaires). Il est dédié aux trois pêcheurs ayant trouvé la statue de Kannon.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

J’avoue que j’ai un faible pour le Shintoïsme.

 

Avant de quitter le périmètre, je visite l’exposition de chrysanthèmes qui a lieu sur une esplanade entre les toilettes, la buvette et le coin repos. C’est une des fleurs d’automne les plus prisées au Japon et je dois dire que les exemplaires présents sont de tout beauté.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

 

Je m’éloigne d’Asakusa par les petites rues bordées de restaurants.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

avril 11, 2014

Présence féline

Filed under: Voyages — sweelinck @ 12:04
Tags: , , ,

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Le chat est un animal très apprécié au Japon, on pourrait presque dire qu’il fait l’objet d’un culte.

Avant d’être une présence vivante, en chair et en os, on rencontre son image à peu près partout. Dans les commerces, il apporte la fortune ou le bonheur selon qu’il élève la patte droite ou la patte gauche : c’est Maneki neko.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Vous en avez des collections de toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les matières

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Dehors et dedans

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

À tous les usages.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Dans le métro, il sert de guide et vous invite à visiter un musée…

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Il s’expose sur les affiches

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Et vous accompagne jusqu’au coucher…

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100 

 

 

avril 4, 2014

Japon 2013: promenade à Hama Rikyu

Filed under: Voyages — sweelinck @ 12:08
Tags: , , , , , , , , , , ,

Promenade à Hama Rikyu

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

A quelques enjambées du grand marché aux poissons de Tsukiji, se trouve une oasis de verdure et de calme qui offre un but de promenade bien agréable : le parc Hama Rikyu. C’est lors d’un après-midi ensoleillé que mes pas m’ont mené jusque là. L’entrée est payante et vous donne droit à un plan détaillé de la géographie et de l’histoire de l’endroit.

En effet, ce parc a été ouvert en avril 1946 sur le site de la villa du shogun Tokugawa datant du 17ème siècle. Les vestiges des bâtiments sont d’ailleurs encore visibles. Ici nous ne sommes pas dans un musée mais dans un espace vert et Dieu sait si les japonais sont friands des manifestations de la nature.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Cet ilot de verdure est ceinturé de buildings, visibles lorsqu’on lève les yeux mais sans être trop envahissant : l’espace est suffisamment grand pour échapper à cette sensation de claustrophobie.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

D’un côté la ville, de l’autre, l’estuaire de la Sumida (fleuve qui traverse la capitale) et la rade de Tokyo. Cette rade donne un sentiment enivrant d’espace et de grand large. L’un des accès du parc se fait par bateau, une ligne régulière qui fait plutôt office de bus.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

L’automne à Tokyo se fait encore désirer: les arbres sont verts. Il y a des essences rares et des arbres rares comme un pin de plus de 400 ans dont les branches sont soutenues par un véritable échafaudage. L’automne, c’est aussi la saison de la taille : les spécialistes, armés de ciseaux, sont à l’œuvre dans les arbres. Un travail de très grande précision.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Il y a de la vie dans le parc : des promeneurs, des oiseaux et des corbeaux qui déchirent l’air de cris discordants : hhaa-hhaaa. Ailleurs, ce sont les chats errants qui occupent l’espace, des chats errants civilisés, bien nourris, au pelage brillant. Les promeneurs les nourrissent et sympathisent avec eux, ce que je fais aussi, très volontiers.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Au centre du parc, plusieurs pièces d’eau se succèdent, surmontées de ponts en dos d’âne. La maison de thé, chaque parc en possède une, est situé au centre d’un étang. On peut y boire un thé vert accompagné d’une sucrerie. La vue y est des plus agréables.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Je profite des derniers rayons du soleil pour me reposer. Seuls, les immeubles sont encore éclairés par ses rayons lorsqu’arrive l’heure de la fermeture.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

mars 28, 2014

Gastronomie japonaise: l’art du sushi

Gastronomie japonaise : l’art du sushi

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Cette petite boulette de riz vinaigré, façonnée à la main et couverte par les mille et une ressources du monde marin se nomme sushi.

Ne vous y trompez pas, sous sa simplicité apparente, le sushi est un plat raffiné destiné aux repas de fêtes. Vous trouverez plus facilement sur la carte des restaurants le sashimi, assortiment de poissons crus découpés finement.

Voilà, je l’ai écrit : CRU !

Du poisson cru ! Pour nous, occidentaux, cela ne va pas de soi. Mais au Japon où la mer n’est jamais loin, les produits de la mer sont d’une fraicheur irréprochable. Evidemment, je fais abstraction de la pollution et des effets indésirables de Fukushima.

Quand vous avez surmonté vos résistances légitimes, manger du poisson cru devient une expérience gastronomique de haut vol. Quelle variété de saveurs, de consistances, de formes et de couleurs ! On aurait envie de s’isoler de l’ambiance du lieu puis, après avoir disposé un morceau de sushi dans la bouche, de fermer les yeux et de se laisser envahir par cet univers de sensations.

Les meilleurs endroits pour déguster des sushi, ce ne sont pas les restaurants étoilés mais les lieux proches des marchés en particulier le grand marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo. Le nec plus ultra, c’est de s’asseoir face au comptoir derrière lequel opèrent les « concepteurs » de sushi. Le nez sur les matières premières, vous pourrez suivre tous les gestes menant au chef d’œuvre final : votre plateau de sushi.

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Mais que trouve-t-on sur le riz ?

Au registre des poissons, il y a le célèbre thon rouge (maintenant en voie de disparition). Différentes parties de l’animal sont utilisées, plus ou moins grasses, plus ou moins fondantes sur la langue, avec ce petit gout métallique que lui donne le sang. Vous trouverez aussi différents types de thon, plusieurs espèces de saumons, une large gamme de maquereaux à la saveur prononcée, des poissons à la chair blanche et au gout subtil. S’ajoutent à cela crevettes et langoustines. Les octopodes sont aussi de la partie : morceaux de calmar, de pieuvre, de seiche demandant une longue mastication. Vous trouverez aussi des fruits de mer : ormeaux, clams, noix de Saint Jacques, etc. Lorsque l’algue nori s’en mêle, les compositions se diversifient : œufs de saumon ou d’oursin, association de poisson et de légumes (concombre, avocat, carotte), omelette japonaise fixées sur le riz par une ceinture d’algue ou même de la pâte de poisson.

 

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Sur le même plateau, figurent aussi le wasabi de couleur verte, le gingembre confit intermède obligateur entre chaque bouchée de type différent et la sauce soja dans laquelle on trempe le sushi côté poisson. Parfois, vous y trouverez aussi du daikon, radis blanc râpé et de fines algues translucides et légèrement croustillantes.

Que boire ?

Du saké chaud ou froid mais choisi parmi les plus secs fera l’affaire. Le thé vert et la bière type pils se marient aussi très bien avec les arômes iodés. De grâce, abstenez vous de boire sucré, sodas et autres colas tuent littéralement le plaisir.

Les sushi se mangent avec les baguettes. Comme je trouve cela difficile et compte tenu du fait que je suis visiblement non japonais, je me suis permis de manger avec les doigts pour ne rien laisser échapper. Je n’ai vu aucun regard assassin se tourner vers moi : soit les gens sont très bienveillant, soit j’étais trop occupé pour faire attention à autre chose qu’à me délecter de ce plat divin.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

mars 24, 2014

Gastronomie japonaise: les ingrédients de base

Gastronomie japonaise : les ingrédients de base

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Rien de tel qu’une promenade matinale sur un marché de produits alimentaires pour se rendre compte de la variété et de la richesse de la gastronomie japonaise. Les japonais aiment manger et ils mangent de tout. La fraicheur du produit est la première qualité qu’attend le consommateur, sa saveur vient tout de suite après.

Déguster un repas japonais, c’est comme méditer. Il faut faire le vide en soi pour être pleinement présent à ce que vous allez ingérer. De la table à l’estomac, une multitude de sensations va se dégager de l’aliment et les cinq sens participent pleinement à ce moment où le temps s’arrête.   

Le premier pas qui mène à cette jouissance, vous le ferez au marché. L’ambiance est souriante et détendue. Tout le monde scrute : le vendeur essaye de deviner ce que va faire l’acheteur, celui-ci étudie l’étal et ses produits, moi, j’observe le tout. On échange quelques mots. Parfois, on peut même gouter.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Le riz

La base d’un repas, c’est le riz mais il n’accompagne pas le repas, ce sont les mets servis qui l’accompagnent. Dès le petit déjeuner, il est là, blanc, chaud et moelleux. Les grains sont petits et arrondis. Ils sont agglutinés pour que les baguettes puissent le saisir aisément. Ce qui le caractérise en bouche, c’est sa texture charnue. Il résiste un peu à la dent, opposant une résistance élastique. Bien que non salé, il possède un subtil gout de céréale.

Sa blancheur symbolise la pureté chère au Shintoïsme. Il est de mauvais ton de laisser des grains au fond de son bol tout comme de le couvrir de sauce soja. De même, planter ses baguettes dans le bol de riz ne se fait pas au Japon. On pose les baguettes à plat dessus.  

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Les produits de la mer

Après le riz, c’est l’élément le plus souvent rencontré. Il se décline à l’envi et les façons de le préparer sont innombrables. Sa fraicheur doit être irréprochable.

Les étals font voir des poissons de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs, morts (mais très récemment) ou vivants (fraicheur garantie), séchés ou fumés, entiers ou savamment découpés. Sur le même lit de glace, vous trouverez aussi des octopodes : poulpes, pieuvres, sèches, calmars et autres animaux à ventouses.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Viennent ensuite les animaux à carapace : crabes et crevettes déclinés sous divers aspects. La faune à coquille représente une large gamme de produits : huitres, ormeaux, clams, praires, vernis, tourelles et escargots de mer. Ces crustacés ne sont jamais servis avec leur coquille et les huitres nues sont moins sexy qu’avec leur habit.  

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Les algues

Autre produit de la mer, les algues occupent une place de choix dans les menus quotidiens. Ici aussi, nous sommes dans la diversité : wakame, nori, hijiki, kombu,  agar-agar, etc. Elles se conservent séchées. Réhydratées, elles sont servies en salade, dans les sushi, dans la soupe au miso, sous forme de gelées, comme condiments bref, partout. En plus de leurs qualités gustatives, elles représentent une source de nutriments bénéfiques à la santé.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

Le bouillon dashi

Préparé avec des algues kombu salées et des flocons de bonite (sorte de thon) séchés, ce bouillon clair sert de base à de nombreuses préparations. Sur les marchés, les copeaux de bonite sont vendus en vrac, il en existe plusieurs qualités.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Les légumes en saumure

Ici, la couleur est au rendez-vous. Presque tous les légumes se prêtent à cette préparation qui accompagne parfaitement un bol de riz. Les saveurs varient selon le légume mais aussi de la proportion de sel utilisé, de l’ajout de vinaigre, de sucre, de sauce soja, etc. C’est autant un régal de l’œil que des papilles.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Le tofu

Avec le soja, on fait tout ! Bouilli, c’est un délicieux légume. Brassé, il se fait sauce. Coagulé, il devient « fromage ». Le tofu est du lait de soja auquel on ajoute un coagulant (souvent du chlorure de magnésium). Il suffit de l’égoutter dans des moules en bois pour obtenir une masse plus ou moins dur, plus ou moins sèche qui se conserve dans de l’eau. Ici aussi, les préparations ne manquent pas mais déjà chauffé délicatement et servi avec un filet de sauce soja, c’est délicieux et tellement facile à digérer.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Les œufs

Les japonais sont de gros consommateurs d’œufs, on les trouve à tous les repas. Foie sensible, s’abstenir. Tout est dans la préparation, comme ailleurs.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Le thé

Ah ! Le thé japonais, quel délice subtil. Jaune pâle, jaune or, vert clair, vert amande, vert soutenu, trouble ou translucide, la rencontre de ce breuvage et d’un palais est un moment magique.

Il y a le thé quotidien, plutôt jaune, préparé avec des infusettes et accompagnant le repas. Déjà, on peut y découvrir un sencha qui vaut la peine : rond, au parfum végétal et à l’arrière gout un peu amer. Evidemment, cela ne vaut pas un sencha d’Uji avec sa couleur verte comme les rizières à la fin du printemps. Ce thé sent le végétal,  l’algue fraiche, il possède un fruité qui évacue toute trace d’amertume. Il remplit la bouche et rafraichit durablement.

Autre raffinement, le gyokuro, préparé avec toutes les précautions requises, offre une autre expérience gustative. C’est un thé d’un vert plus soutenu, à la saveur très douce qui se boit seul. Sa subtilité ne s’accommode pas des aliments.

A l’autre extrémité se trouve le macha, thé vert en poudre très fine utilisé pour la cérémonie du thé. Amertume et astringence garantis. Il s’accompagne d’une pâtisserie très sucrée ce qui lui convient parfaitement.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Le saké

Autre gloire nationale, le saké japonais possède une teneur en alcool modérée : 17° à peut près. Par contre, son gout varie énormément selon le producteur. On rencontre des sakés secs qui se marient très bien avec les poissons, surtout s’ils ceux-ci sont fumés. A l’autre extrémité, il existe des sakés presque sucrés. La meilleure façon de découvrir le saké, c’est de fréquenter une izakaya, bar où l’on consomme des boissons alcoolisées en dégustant de petits plats. L’ambiance y est bon enfant et très conviviale. Les salary-men y font un passage en sortant de leur bureau, passage qui se prolonge parfois par une nuit passée dans un hôtel-capsules pour cuver la tournée de saké en trop.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

 

mars 14, 2014

Japon 2013: couleurs d’automne

Filed under: Voyages — sweelinck @ 2:08
Tags: , , , , , , ,

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

Il existe deux saisons privilégiées pour visiter le Japon : le printemps et l’automne.

Le printemps sur l’archipel, c’est la floraison des cerisiers.

 

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

L’automne offre aux visiteurs sa gamme de rouges, du roux clair au fauve foncé mais aussi ses nuances de verts allant du jaune doré à l’émeraude intense.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

A Tokyo, au début du mois de novembre 2013, l’automne se laissait deviner.

A Kyoto, un peu plus, il était bien là.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

En visitant les nombreux jardins des temples qui font un des charmes de Kyoto, j’ai collecté quelques impressions colorées.

De loin :

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

De près :

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Je n’étais pas seul à admirer le spectacle.

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Au Japon, la nature, c’est un art !

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

 

janvier 29, 2014

Japon 2013: prélude

Filed under: Voyages — sweelinck @ 3:29
Tags: , ,

VLUU L100, M100  / Samsung L100, M100

Après son odyssée au Japon en 2012, Sweelinck éprouvait

un gout de trop peu.

 

 

Que faire sinon reprendre l’avion dans la même direction ?

 

 

Ainsi donc, le 28 octobre 2013, j’ai embarqué sur un vol à

destination de Tokyo, avec mon appareil photo.

 

 

Je ne vais pas vous proposer ici la narration de mes

déplacements sur l’île mais une série de petits reportages

sur les éléments qui ont attiré ma curiosité.

 

 

J’espère que cela vous amusera.

 

En route ?

Sweelinck

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.